La rivière Bourceau prend sa source près du sommet du Piton de Bouillante à l'altitude de 1000 mètres et se jette à la mer à Bouillante au niveau de Pigeon. Cette rivière est appréciée par les adeptes du canyoning, notamment à cause de ses cascades dont les plus connues sont celles de Birloton et de Trou à Diable.

Notre randonnée propose de remonter une partie de la rivière sur 1,3 Km en démarrant par la visite de la cascade Birloton et en terminant au bas d'une belle cascade à deux ressauts, au pied du Morne Michot. Ce parcours assez varié passe par des zones de canyon parfois impressionnants, des espaces plus ouverts entourés d'une végétation luxuriante et aussi des zones chaotiques encombrées d'énormes rochers autour desquels la rivière creuse son lit et forme des bassins aux eaux cristallines.

 

Voir le parcours avec Géoportail

Cascade Birloton - hauteur 24 mètres

 

Paramètres :

niveau = assez difficile

1,3 Km dans la rivière (Tracé en bleu sur la carte) avec certains passages qui peuvent être glissants. A cela s'ajoute un kilomètre dans la forêt pour l'accès et la sortie de la rivière. (Tracés en rouge sur la carte).

dénivelé : 100m dans la rivière,

durée = 3h en tout dont 2h dans la rivière. Ajouter 30 minutes si pas de véhicule à l'arrivée.

balisage : Pas de Balisage

Points de vigilance :

1- Consulter la météo avant de partir et ne faire cette randonnée que par beau temps.

En cas de pluie sur les hauteurs du Piton de Bouillante, la montée du niveau d'eau dans la rivière peut être très rapide. Quand vous êtes dans les canyons il n'est pas possible de sortir du lit de la rivière.

2- Prévoir 1,5 litre d'eau par personne, crème de protection solaire, casquette, chaussures de randonnées, coupe-vent et nourriture.

 

Voici une copie de la carte que vous pouvez consulter ci dessus en accédant à Géoportail.

Carte Ign sous Géoportail

 

Descriptif :

Le départ de la randonnée se fait peu après le lieu-dit Caféière sur le chemin de Birloton sur la droite au niveau du portail cadenassé. Quelques mètres avant ce portail, le sentier nous conduit à la rivière Bourceau.

Début de la randonnée sur la droite de ce portail

Nous sommes dans la forêt et devons parcourir un peu plus de 400 mètres sur ce sentier non balisé, étroit et raviné en partie. La première moitié est relativement pentue.

Sur ce début de parcours et surtout aux alentours de la cascade Birloton, nous pouvons observer cet arbuste, le Bois Lélé, Quararibea turbinata, endémique des Petites Antilles. Le Bois Lélé est utilisé pour confectionner un agitateur traditionnel. Sa particularité est son système de ramification en étage, avec 5 branches horizontales à chaque niveau.

Bois Lélé, Quararibea turbinata

 

Le soleil dès qu'il se montre déclenche le chant assourdissant des cigales des forêts, Fidicina mannifera, posées en nombre sur les troncs des arbres.

Cigale, Fidicina mannifera

 

Au bout du sentier nous découvrons sur notre gauche l'amont de la rivière Bourceau et sur notre droite le haut de la cascade Birloton. Nous traversons la rivière avec précaution en évitant de nous aventurer sur la droite. De l'autre coté, nous prenons le sentier qui longe la rivière vers l'aval.

 

Après une vingtaine de mètres, nous apercevons des tuyaux et la rivière en contrebas. C'est à ce niveau que nous devons descendre. Pour nous aider il y a des cordes à poste que nous pouvons utiliser (merci aux canyoneurs). Au passage, il faut bien entendu éviter de s'accrocher ou de s'appuyer sur les tuyaux.

 

Après la descente, nous découvrons de près cette majestueuse cascade, impressionnante par sa hauteur de 24 mètres et par la masse rocheuse qui l'entoure. Le bassin est peu propice à la baignade du fait de sa faible profondeur, mais il permet quand même de bien se rafraichir.

Cascade Birloton - hauteur 24 mètres

 

La vue des canyoneurs en action sur les parois rocheuses de cette cascade permet de mieux mesurer sa taille.

Adeptes de canyoning à l'oeuvre sur la cascade Birloton

 

Après avoir pris le temps d'apprécier cette cascade, nous remontons sur le sentier, par là où nous sommes descendus, toujours en s'aidant des cordes. Nous retrouvons la rivière en haut de la cascade en face d'un grand Manguier. Nous entamons là notre parcours de 1,3 Km vers l'amont, dans la rivière.

 

Après une centaine de mètres nous entrons dans un canyon étroit.

 

Un peu plus loin nous avons cette vue en regardant vers l'aval.

 

Une autre vue vers l'aval.

 

Le canyon reste étroit.

 

Puis le canyon s'élargit et permet de se sentir moins oppressé.

 

De temps en temps, un beau bassin. Et encore des gros rochers amenés là par la puissance des flots lors des grandes crues.

 

Un zone d'apparence plus calme au milieu de la forêt.

 

Une petite ravine affluente qui arrive sur notre gauche

 

Une zone chaotique avec quelques vasques.

 

Sur notre gauche encore, une petite chute d'eau originale.

 

Un passage étroit et un peu technique par lequel il faut passer.

 

Un autre paysage avec une grande falaise dans le fond.

 

Nous arrivons sur une petite cascade avec un bassin assez profond. Les canyoneurs en descendant se jettent dans ce bassin. A ce niveau, il est difficile de remonter la rivière. Nous contournons cet obstacle en entrant sur notre gauche dans la forêt. Nous escaladons une forte pente sur quelques dizaines de mètres en nous accrochant aux arbres et racines jusqu'à découvrir un sentier qui redescend vers la rivière.

 

En fin de descente nous arrivons sur ce beau petit bassin qui est relativement profond.

 

Nous longeons le bord de ce bassin sur notre gauche pour parvenir sur ce petit canyon que nous remontons dans le lit de la rivière et/ou sur les cotés.

 

Au bout du petit canyon, nous découvrons le dernier objectif de notre randonnée. Cette belle cascade en deux ressauts qui est située au Nord-Est à 200 mètres en contrebas du Morne Michot.

cascade Michot

 

Comme elle ne semble pas nommée nous proposons de l'appeler la cascade Michot.

cascade Michot

 

Canyoning sur la cascade Michot

Canyoning sur la cascade Michot

Nous rebroussons chemin jusqu'au beau petit bassin.

Nous reprenons le sentier dans la forêt avec une pente assez forte au début. Il nous conduit en 450 mètres au point d'arrivée de notre randonnée au bout du chemin de Birloton.

Si vous n'avez pas positionné un deuxième véhicule à ce point d'arrivée, il vous reste à parcourir 1,2 Km à pied pour rejoindre le point de départ.

Ci dessous une photo du point d'arrivée. Notre sentier est sur la droite du grand manguier. Le sentier de gauche mène au Piton de Bouillante.

Commentaires   

#6 Stradale 16-10-2016 11:09
Hello ,
Rando effectuée hier dans de très bonnes conditions météo .
Merci pour toutes vos explications très bien détaillées :-) .
Si ca peut vous être utile , je tiens à vous apporter une option différente sur la fin du parcours . Sur le passage avant le bassin bleu , l'itinéraire proposé est de remonter par la gauche la forte pente en foret pour retrouver la trace rouge qui vous amenera par la droite à ce bassin . Aujourd ' hui , au niveau de ce passage ( petite cascade infranchissable ) , sur la gauche au niveau du gros rocher ( voir photo ) vous avez en poste une corde bleue pour escalader ce petit mur et vous tombez directement au bassin bleu pour faire la suite ....
Bonne rando à vous tous
Citer
#5 T & L 08-06-2015 16:35
effectivement, pour revenir de la rivière à la route le sentier n'est pas très visible: il faut remonter une pente assez raide puis le sentier se devine il part sur la gauche jusqu'à une petite rivière qu'il faut traverser et le sentier est encore un peu sur la gauche, voilà vous êtes sauvé!
Citer
#4 Isabel&Christophe 12-02-2015 23:53
Merci pour cette super rando faite ce jour grâce au tracé Gps et vos indications...canyon, cascades, bassins superbes..à faire et refaire sans hésitation car plutôt accessible pour nous qui ne sommes pas des pros!!
Citer
#3 Thierry 18-11-2014 10:24
Ma compagne et moi avons fait cette randonnée fin Octobre 2014 (durant une saison des pluies standard - il a plu les jours précédents). On a passé un excellent moment, les paysages sont magnifiques, on était seul dans la forêt. Vraiment chouette. Pour les prochains vacanciers j'aimerais cependant mentionner 2 3 choses :
- La rivière est tout à fait praticable même en saison des pluies (il faut toujours évidemment surveiller la météo). Plusieurs passages ont nécessité de marcher dans la rivière (nous pensions naivement que sauter de pierre en pierre serait suffisant) et à 2 moments (au passage étroit et un peu technique, et juste avant la dernière chute) il a fallu nager dans la rivière avec les sacs sur la tête.
- Les explications du blog sont parfaites pour parvenir à l'objectif de la rando, par contre il faut signaler que le sentier pour revenir de la rivière à la route n'est pas du tout évident à trouver. On a cherché une demie heure et (voyant la lumière baisser) on a trouvé un chemin à peine plus piétiné que les autres que l'on a suivi sans trop de conviction. Fort heureusement, c'était le bon. Je recommanderais donc de se munir d'un GPS pour cette dernière partie de la rando, ou espérer que quelqu'un ait tracé le sentier de manière plus évidente.
Citer
#2 Zoom-Guadeloupe 25-03-2013 14:33
Citation en provenance du commentaire précédent de A :
Peut-on maintenir des affaires au sec, ou sera-t-on complètement mouillés à un moment de cette randonnée ? Merci !

A priori, le niveau de l'eau reste largement au dessous de la ceinture. Cependant, il vaut mieux préserver les affaires qui doivent rester au sec dans un sac étanche.
Citer
#1 A 19-03-2013 17:54
Peut-on maintenir des affaires au sec, ou sera-t-on complètement mouillés à un moment de cette randonnée ? Merci !
Citer

Copyright © 2017 Zoom-Guadeloupe - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public