Index de l'article

Le Morne Cadet et le Vent Soufflé sont les deux plus hauts sommets des Monts Caraïbes, respectivement 673 et 685 mètres d'altitude.

Nous décrivons dans cet article une première randonnée en boucle qui offre de superbes points de vue depuis ces deux points hauts.

Une deuxième randonnée en boucle passe par le Morne Cadet pour redescendre vers Saint-Charles.

Ces deux randonnées, dans les Monts Caraïbes, sur la commune de Gourbeyre, permettent de découvrir une flore très riche avec de nombreuses espèces d'arbres, des lianes impressionnantes, des orchidées terrestres ou épiphytes, des broméliacées, diverses fougères... Cette grande variété d'espèces s'explique par la diversité des milieux traversés allant de la forêt mésophile à la forêt hygrophile.

Compte tenu du fort dénivelé, et de la raideur des pentes, ces deux randonnées sont de niveau difficile.

 

Voir le parcours avec Géoportail

 

 

 

 

Descriptif :

Pour décrire ces deux randonnées nous définissons 3 tronçons :

- T1 - tracé en bleu, 1,25 km - du point de départ jusqu'au sommet du Morne Cadet. C'est le tronçon commun aux deux randonnées,

- T2 - tracé en jaune, 3 km - du Morne Cadet jusqu'au point d'arrivée (qui est aussi le point de départ) via le Vent Soufflé,

- T3 - tracé en rouge, 5,3 km - du Morne Cadet en descendant vers Saint-Charles (près de l'école Saint Jean Bosco) en poursuivant le long de la Rivière Sens jusque Bisdary sur la D38. Il reste ensuite 1,8km à remonter sur cette route pour rejoindre le point de départ.

 

 

 

La première randonnée,  Morne Cadet - Vent Soufflé, est constituée des tronçons T1 et T2 -  dénivelé cumulé : 650m en montée et descente.

La deuxième randonnée, Morne Cadet - Bisdary via Saint Charles est constituée des tronçons T1 et T3 - dénivelé cumulé : 790 en montée et descente. Avec deux voitures il est possible de réduire de 200m le dénvelé de la montée en faisant la fin de parcours, sur la Départementale 38, en voiture.

 

Paramètres :

niveau = Niveau difficile, à cause de l'importance du dénivelé

balisage : balisage jaune, bornes et panneaux du Conservatoire du Littoral. Sur le tronçon T2, il n'y a pas de balisage sur la liaison entre Morne Cadet et le sentier entre Gros Acajou et Vent Soufflé. De même la fin du tracé T2 n'est pas balisé, quand nous laissons à gauche le sentier qui va de Vent-Soufflé vers Morne Grande Voûte ou Vieux Fort.

Pour chacune de ces deux randonnées  prévoir une durée de 4 à 5h.

Points de vigilance :

1- En cas de pluie, le terrain dans ses parties les plus pentues peut devenir très glissant.

2- Prévoir 1,5 litre d'eau par personne, crème de protection solaire, casquette, chaussures de randonnées, coupe-vent et nourriture.

 

 

 


 T1 Montée vers Morne Cadet

De Basse-Terre, prendre la N1 en direction de Pointe à Pitre, sortir sur la droite en direction de Blanchet, puis à nouveau sur la droite, aller vers Bisdary en prenant la direction de l'Observatoire Volcanologique de la Soufrière, situé au sommet du Houëlmont.

Nous garons notre voiture à proximité du croisement en "Y" où il y a le panneau "Forêt départementalo-domaniale du Houëlmont". La route à gauche mène au point de départ du tronçon T1, l'autre route menant à l'Observatoire.

 

 

50 mètres après, sur la gauche, nous sommes à l'entrée du sentier forestier, repérée par une borne du Conservatoire du littoral.

 

Ensuite le sentier serpente entre les grands arbres, il est facile à suivre.

 

Nous voyons différentes espèces d'arbres dont certaines sont remarquables par l'aspect "épluché" de leur tronc.

 

Encore un tronc avec une écorce particulière ressemblant à celle d'un eucalyptus.

 

Le tronc d'une espèce plus facile à reconnaitre : Le gommier rouge Bursera simaruba.

 

Un raisinier grandes feuilles, Coccoloba pubescens.

 

Un manguier avec une termitière.

 

De nombreux gommiers blancs, Dacryodes excelsa, sur cette crête.

 Gommier blanc, Dacryodes excelsa

 

Sur le tronc d'arbre, une vanille, Vanilla planifolia. Beaucoup de plants vanille sur les arbres environnants.

 

Au deuxième plan, deux arbres Acajou blanc, Simarouba amara,.

 

A ce niveau la pente devient plus forte et il faut parfois s'accrocher aux arbres et à leur racines.

Une grosse liane grand-bois ou liane boudin-tordue, Bauhinia guianensis.

Bauhinia guianensis

 Bauhinia guianensis

 

Des arbres, des plantes épiphytes, des fougères, ...

 

Encore des arbres, des plantes épiphytes, des fougères, a l'approche du sommet la pente s'adoucit.

 

Juste avant le sommet du Morne Cadet, un trouée dans la végétation nous dégage une vue sur les communes de Basse-Terre, Gourbeyre, Saint-Claude et Baillif.

 

 Un zoom sur le port et la ville de Basse-Terre.

 

Quelques dizaines de mètres après le point de vue nous arrivons au point culminant du Morne Cadet à 673 m. Juste après nous devons choisir la deuxième partie de la randonnée pour terminer la boucle. A droite, tronçon T2, vers le Vent Soufflé et légèrement à gauche tronçon T3, la descente vers Saint Jean Bosco.

 


 

Vers le Vent Soufflé

 

Peu après le passage au sommet du Morne Cadet, nous trouvons sur la droite un sentier assez marqué mais non balisé. Certains trails, comme par exemple la Transka, empruntent ce sentier.

Le sentier descend rapidement sur le flanc sud du Morne Cadet avec une pente relativement forte. Nous retrouvons un terrain plus plat sur la crête étroite qui nous mène jusqu'au sentier Gros Acajou vers Vent Soufflé.

Les orchidées épiphytes en général, comme les Oncidium ici, se développent sur les crêtes où existe un micro-climat qui leur est favorable.

 

Au croisement, nous prenons le sentier sur la droite. Nous passons devant une belle touffe de balisiers rouges.

 

Il y a un passage très pentu juste avant le sommet de Vent Soufflé. Une sangle à poste est bien utile pour s'assurer lorsque le sol est humide et très glissant.

 

Juste avant le sommet un palmier montagne portant des fruits.

 

Le sommet du Vent Soufflé offre un large point de vue panoramique. C'est l'occasion de faire une pause et de profiter de cet environnement grandiose.

Vers le sud-est nous apercevons Terre-de-Haut et le Nord de la Dominique.

 

En tournant dans le sens contraire des aiguilles d'une montre nous découvrons le littoral de Trois Rivières. Avec de droite à gauche La Pointe de Grande Anse et le Port de Trois-Rivières.

 

Un zoom sur le Port de Trois-Rivières.

 

En continuant notre tour d'horizon, au premier plan Le Gros Acajou, au fond Petite Montagne, et sur la gauche le début de La Madeleine.

,

 Au fond La Madeleine, au premier plan ChampFleury.

 

Notre tour d'horizon s'achève sur le massif de la Soufrière avec de gauche à droite le Nez Cassé, La Soufrière, l'Echelle et La Citerne.

 

Quelques mètres après le sommet, sur la droite une ouverture dans la végétation permet de voir le Port de Basse-Terre.

 

Peu après le sommet, nous entrons dans une zone remarquable de végétation de forêt humide très dense avec des grands arbres recouverts de nombreuses et diverses plantes épiphytes et de lichen. Les fougères, ailes à mouches, petits arbustes et autres plantes recouvrent entièrement le sol sans laisser libre le moindre espace.

Pour permettre de mieux apprécier les 8 photos des paysages suivants vous pouvez, en cliquant, les agrandir.

 

 

Quelques plantes batard fougère, Phyllanthus mimosoides, essayent de capter la lumière.

 

 

Certains arbres sont colonisés par la belle Liane Grand Bois, Philodendron lingulatum.

 D'autres arbres sont recouverts de Siguines Rouges, Anthurium hookeri.

Un arbre de grande taille avec de très imposants contreforts a réussi à s'imposer au milieu de cette végétation exubérante,

mais en contrepartie il supporte un véritable jardin suspendu.

Nous quittons cette zone de végétation très verte et exubérante pour retrouver un étroit chemin de crête.

 

Au bout du chemin de crête, le sentier plonge sur le flanc droit et négocie la forte pente en zig-zag. Il convient d'avancer avec une extrême prudence sur cette partie. Prendre le premier sentier qui descend à droite. Nous quittons donc le sentier balisé qui conduit vers Morne Grande Voûte.

Là encore ce sentier bien que non balisé est assez marqué et utilisé par les traileurs.

Dans la descente, il y a des grands arbres comme par exemple ce Résolu.

 

Peu après la traversée de la ravine salée nous découvrons les vestiges d'un ancien bâtiment dont il ne reste qu'un mur et quelques tôles.

 

Un peu plus loin, lorsque nous arrivons sur une pente plus modérée, nous découvrons un imposant figuier maudit.

 

 Dans la même zone poussent de nombreux arbres Ylang-ylang, Cananga odorata, aux fleurs jaunes très parfumées.

 

A la suite, vous pouvez voir sur le sol de gros Abricots Pays, Mammea america, des graines l'église, Adenanthera pavonina.

Quelques dizaines de mètres après, sur le bord gauche du sentier, une petite Case. Attention aux nids de guêpes ( polistes et  maçonnes) sous le toit de la case.

 

Après la case, tourner sur la droite pour remonter vers le point de départ. Aller tout droit conduit vers le haut de la Marina de Rivière Sens.

 


Descente vers Saint Jean Bosco

 

 Le sentier est agréable et bien dégagé.

 

Une orchidée épiphyte, Oncidium altissimum.

Oncidium altissimum

 

Le sentier de crête avec une grande variété d'arbres et de formes.

 

D'autres arbres remarquables.

 

 

 

Un fouillis de Siguines blanches et de fougères arborescentes.

 

La liane, Bauhinia guianensis que nous avons déjà vue sur le tronçon 1.

Bauhinia guianensis

 

Un arbre étonnant au tronc noir avec une écorce crevassée qui se détache par plaque en se parant d'une très belle couleur verte. Il s'agit du bois-négresse ou barbacoar, Diospyros revoluta. En créole c'est bwé bwé ou bré bré.

 bois-négresse ou barbacoar, Diospyros revoluta

 

Un autre arbre au tronc noir avec écorce verte,  bois-négresse ou barbacoar, Diospyros revoluta .

 bois-négresse ou barbacoar, Diospyros revoluta

 

Un tronc étonnant par sa forme et son écorce. C'est un bois d'inde.

 

 Et celui-ci qui reste à identifier.

 

Un gommier rouge, à coté d'un bois d'Inde remarquable par sa taille imposante.

 

Une dernière liane, Bauhinia guianensis.

Liane, Bauhinia guianensis.

 

En sortie de forêt, après la traversée d'une zone à découvert, un petit pont au dessus de la ravine permet d'accéder à un large sentier.

 

Le sentier conduit vers ce portail fermé à l'aide d'un fil de fer. Il faut l'ouvrir puis le refermer soigneusement pour éviter la fuite des bovins. Nous sommes à proximité de l'école Saint Jean Bosco sur la section de Saint-Charles.

 

Ensuite, il reste quelques centaines de mètres à parcourir, le long de la rivière Sens, pour retrouver la route départementale 38 à Bisdary. En l'absence d'une deuxième voiture à cet endroit il faut poursuivre à pied sur la D38 et aller vers l'observatoire volcanologique pour remonter au point de départ.

 

 


La Faune

 

Le Pic de Guadeloupe, Melanerpes herminieri. est présent dans les Monts Caraïbes.

 

Anolis marmoratus.

 

Le papillon flamme, Dryas iulia dominicana. vu sur le tronçon 3.

 

Sauterelle, Nesonotus reticulatus. vu sur le tronçon 3.

Nesonotus reticulatus

 

Un scarabée, Passalus unicornis, dans un tronc d'arbre en décomposition. Vu sur le tronçon 1.

Passalus unicornis

 

Un grillon dans un tronc d'arbre en décomposition. Vu sur le tronçon 1.

Un Grillon

 

Une luciole sur une fougère.

Luciole

 

Guêpes Polistes crinitus multicolor. Vu sur le tronçon 2 en fin de parcours sous le toit de la petite case.

 


La Flore

 

 

La griffe à chatte, une liane fleurissant à la cîme des arbres, Macfadyena unguis-cati. Vu sur le tronçon 3.

 

 Vu sur le tronçon 1.

 

La belle herbe poison, plante endémique de Guadeloupe, Lobelia persicifolia. Vu sur le tronçon 1.

 

Un bégonia en fleur, Begonia obliqua. Vu sur le tronçon 1.

 

Graine bleue Psychotria urbaniana.

 

Balisier Heliconia caribaea. Vu sur le tronçon 2.

 

Liane molle Cissus verticillata. Vu sur le tronçon 2.

 

Odontonema nitidum. Vu sur le tronçon 2.

 

Gui Phoradendron sp. Vu sur le tronçon 3 sur Gommier rouge.

 

La liane Bois-couilles, Marcgravia umbellata.

 

Gyrotaenia crassifolia. Vu sur le tronçon 2.

 

De nombreuses graines l'église, Adenanthera pavonina, étalées en fin de parcours dans la forêt. Vu sur le tronçon 2 et 3.

 

Vu sur le tronçon 2 peu après le Vent Soufflé.

 

Abricots Pays Mammea america. Vu sur le tronçon 2, en fin de parcours.

 

Châtaignier Artocarpus altilis seminifera. Vu sur le tronçon 2, en fin de parcours. A ne pas confondre avec l'arbre à pain, Artocarpus altilis altilis, visible également dans les environs.

Châtaignier Artocarpus altilis seminifera

 

Au mois de mars, sous un grand arbre, de belles graines de Caconnier rouge, Ormosia monosperma. Vu sur le tronçon 3.

 

Vu sur le tronçon 1.Liane à Barrique, gousse et graine. Connarus sp.

 Vu sur le tronçon 1. Liane à Barrique, Connarus sp.

 

 Vu sur le tronçon 2.

 

Vu sur le tronçon 2.

 

Psychotria uliginosa. Vu sur le tronçon 1 et 2.

 

Une Siguine rouge avec ses fleurs, Anthurium hookeri. Vu sur le tronçon 3.

 

Asplundia insignis. Vu sur le tronçon 2.

 

Anthurium guildingii. Vu sur le tronçon 2.

 

La feuille bilobée de la liane grand-bois ou liane boudin-tordue, Bauhinia guianensis. Vu sur le tronçon 1 et 3.

 

Vu sur le tronçon 3.

 

Aristolochia trilobata, au sommet de Vent Soufflé.

 

Aristolochia trilobata, au sommet de Vent Soufflé.

 

Passiflora rubra, au sommet de Vent Soufflé.

 

Fougère.

 

Fougères Adiantopsis radiata.

 

 Fougère, Tectaria trifoliata.

 

 

Fougère, Thelypteris reticulata.

 

Fougère lianescente, Salpichlaena volubilis.

 

Clavaria sp. après le sommet de Vent Soufflé.

 

Après le sommet de Vent Soufflé.

 

 


Les Orchidées

 

 

Ponthieva petiolata. Vu sur le tronçon 1 près du sommet de Morne Cadet.

 

Une minuscule orchidée terrestre, Prescottia oligantha. Vu sur le tronçon 1.

Orchidée,  Prescottia oligantha.

 

Une autre orchidée terrestre, Cyclopogon cranichoides. Vu sur le tronçon 1.

 

Un zoom sur la fleur de cette orchidée, Cyclopogon cranichoides.

 

L'orchidée épiphyte, Epidendrum anceps, avec des capsules. Vu sur le tronçon 1.

 

Une orchidée, Prescottia stachyodes. Vu sur le tronçon 1.

 

Une orchidée terrestre avec des feuilles panachées, Psilochilus macrophyllus. Vu sur le tronçon 1.

 

Une autre orchidée terrestre, Microchilus plantagineus. Vu sur le tronçon 1.

 

Une touffe d'orchidée épiphyte, Pleurothallis ruscifolia. Vu sur le tronçon 1.

 

L'orchidée Pleurothallis ruscifolia . Vu sur le tronçon 1.

 

Une touffe d'orchidées terrestres, Microchilus familiaris. Vu sur le tronçon 3.

 

La fleur de l'orchidée, Microchilus familiaris. Vu sur le tronçon 3.

 

Une touffe d'orchidées terrestres, Oeceoclades maculata. Vu sur le tronçon 3.

 

Orchidée, Cyclopogon elatus. Vu sur le tronçon 3.

 

 

Orchidée Pelexia adnata. Vu sur le tronçon 3.

 

Orchidée, Cyclopogon elatus. Vu sur le tronçon 3.

Commentaires   

#1 Bosco 17-12-2020 21:44
J'ai fait le T1 et T2, ce jour (17/12/2020). La partie du Morne Cadet jusqu'à Vent soufflé est très sportive et difficile à suivre. Beaucoup d'arbres couchés et de feuillages qui cachent la trace. Le GPS est utile (pas indispensable). La rando est très belle. J'utilise des bâtons de marche qui sont pratiques dans les pentes raides (montées et descentes).
Citer

Couv ALDinsectes

Copyright © 2021 Zoom-Guadeloupe - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public