Index de l'article

Cette randonnée sur la commune de Terre-de-Bas nous fait découvrir une forêt sèche qui possède une flore très riche, avec notamment le Bois d'Inde plante aromatique, le Courbaril , bois précieux, le Poirier Pays qui adapte ses formes pour résister à la force du vent sur le littoral ...

Paradoxalement, cette forêt très sèche est dotée de nombreux points d'eau sur sa partie la plus haute, sous forme de mares dont la plus importante est l'Etang.

Ces points d'eau sont entretenus pour l'élevage des cabris. Ils favorisent aussi le maintien d'une certaine faune, divers oiseaux, la couleuvre couresse, les tortues, les libellules, les anolis ...

Au cours de cette randonnée, nous aurons aussi la possibilité de profiter de beaux points de vue sur Terre de Haut, le Sud de la Basse-Terre et éventuellement le sommet de la Soufrière.

 

Voir le parcours avec Géoportail

 

Poirier Pays sculpté par le vent en face de l'îlet Le Pâté

 

 

Paramètres :

niveau = facile, Boucle = 5,2 km

dénivelé : 245 m , durée = 2h30 à 3h y compris les pauses.

balisage : en jaune pâle sur la première partie jusqu'à l'Etang, en rouge sur la deuxième partie.

Prévoir 1,5 litre d'eau par personne, crème de protection solaire, casquette, chaussures de randonnée, coupe-vent et nourriture.

Descriptif :

Pour rejoindre le point de départ de la randonnée, aller jusqu'à l'extrémité de la belle plage de Grande Anse.

 

Plage de Grande Anse

 

Un panneau d'information de la commune de Terre de Bas présente la trace des Falaises juqu'à Anse à Dos. C'est le tracé en jaune. Pour la boucle que nous proposons, nous n'emprunterons qu'une partie de ce tracé en choisissant une autre option après l'Etang.

Panneau de la Trace des Falaises

 

Dès le début du sentier, le parcours est rocailleux, comme il le sera sur toute la portion qui longe le littoral.

Le sentier est rocailleux

 

Quelques mancenilliers jalonnent le début du tracé.

Un mancenillier

 

Assez rapidement nous découvrons un point de vue sur Terre de Haut. Nous retrouverons ce point de vue au cours de la balade mais avec une vue plongeante.

Une vue sur Terre de Haut

 

Des cactus cierge Pilosocereus royeni bordent le sentier.

Cactus cierge Pilosocereus royeni

 

Un petit arbuste qui a des fleurs blanches et donne de beaux fruits oranges : Prune-Café Bunchosia glandulosa.

Prune-Café Bunchosia glandulosa

 

Quelques arbres, dont les troncs ressemblent à ceux des goyaviers, qui pourraient être des goyaviers montagne.

goyavier montagne ?

 

Nous arrivons à la fin de la partie du sentier qui borde le littoral et découvrons l'îlet "Le Pâté" et à l'horizon le sud de la Basse-Terre de Trois-Rivières à Vieux Fort.

Une vue sur l'îlet le Pâté et le sud Basse-Terre

 

Les Poiriers Pays sont spectaculaires du fait de cette forme rampante qu'ils ont développée sous la force du vent.

Poirier Pays sculpté par le vent

 

En longeant ces rampes de Poirier Pays pour nous éloigner du littoral nous arrivons après une centaine de mètres devant cette étrange construction.

C'est une porte que nous pouvons passer mais qu'il faut bien refermer après son passage. L'ensemble est une barricade destinée à empêcher le passage des cabris.

 

Porte à laisser fermée

 

De ci de là nous pouvons voir des anolis qui nous observent. C'est une espèce endémique des Saintes, Anolis terraealtae

Anolis endémique des Saintes. Anolis terraealtae

 

Dans l'ascension, notre progression guidée par le balisage jaune très voyant, continue dans un éboulis de gros rochers.

partie de sentier très enroché

 

Après la traversée de ce paysage chaotique, apparait brutalement un paysage très différent, une espèce de savane herbeuse parsemée de grosses roches noires et de poiriers pays.

Savane herbeuse parsemé de roches

 

Les criquets, Schistocerca pallens, apprécient ce genre de milieu.

Criquet. Schistocerca pallens

 

Peu après, voici une petite mare qui ne semble jamais s'assécher. Elle est entourée de quelques arbustes Cachiman cochon, Annona glabra.

Petite Mare entourée de cachiman cochon

 

A chacun de nos passages auprès de cette mare nous avons vu cette espèce de libellule, Lestes tenuatus

Lestes tenuatus

 

Plus haut sur le sentier, en nous retournant, nous voyons cette savane qui est de plus en plus envahie par de jeunes plants de Poirier pays et au loin l'îlet le Pâté.

Vue de l'îlet Le Pâté, depuis la savane

 

Plus haut encore, et si nous avons de la chance, nous avons cette belle vue sur le sommet de la Soufrière

Vue du Sud de la Basse-Terre dont la Soufrière

 

Une deuxième mare que nous avons toujours vue en eau

Une deuxième petite mare dans la savane

 

En poursuivant, nous apercevons sur la droite du sentier un calebassier qui porte de grosses calebasses. Les calebasses permettent de confectionner des récipients (bols, saladiers... ) et peuvent être sculptées pour faire des objets décoratifs.

Un Calebassier

 

Peu après, nous arrivons à la lisière de la forêt devant un mur de pierres qu'il faut franchir pour entrer dans la forêt et poursuivre sur le sentier de randonnée.

Point d'entrée dans la forêt

 

Après le franchissement du mur, il y a immédiatement sur la droite, les vestiges d'une ancienne habitation.

Vestiges

 

Reprenons le sentier sur lequel nous découvrons le Bois d'Inde, Pimenta racemosa, que nous verrons de plus en plus jusqu'à la fin du parcours.

Bois d'Inde - Pimenta racemosa

 

Le Bois d'Inde est un arbre aromatique de taille moyenne facilement identifiable. Sur le tronc l'écorce se desquame par plaques. Les feuilles vertes, coriaces, dégagent un parfum très fort lorsqu'on les malaxe dans la main. Il y a trois parfums, anis, citronnelle et clou de girofle qui est le plus commun.

Bois d'Inde - Pimenta racemosa

 

Un autre anolis. Il y a des variations dans les coloris, mais le tour de l'oeil reste jaune.

Anolis endémique des Saintes. Anolis terraealtae

 

Pensez à cliquez sur Suivant ci-dessous à gauche pour avoir la deuxième partie de l'article.


 

Le courbaril, Hymenaea courbaril, l'un des plus beaux arbres de la forêt sèche est très présent autour du lieu-dit l'Etang.

Le courbaril Hymenaea courbaril

 

Les fruits du courbaril sont de belles gousses vertes qui deviennent marron lorsqu'elles sont mûres.

Arbre Courbaril avec ses gousses

 

Les termites sont très actives dans les forêts sèches où elles exploitent le bois mort pour construire de grandes termitières.

Une termitière

 

Un dernier anolis avec une queue tachetée.

Anolis endémique des Saintes. Anolis terraealtae

 

Une première vue de la grande mare de l'Etang en novembre 2010.

Une première vue de l'Etang

 

Une autre vue de cette même mare d'août 2008. A l'époque elle était envahie par des laitues d'eau, Pistia stratioides.

Laitue d'eau sur l'Etang

 

Une autre vue de cette grande mare.

 

Dans la partie la plus au nord il y a une belle touffe de Fougère dorée, Acrostichum aureum.

Fougère dorée Acrostichum aureum

 

Dans l'herbe près de cette fougère dorée, quelques tortues, Trachemys stejnejeri, prennent le soleil. Elles disparaissent dans l'eau dès que nous les approchons.

Tortue - Trachemys stejnejeri

 

Autour de cette mare, quelques libellules, Orthemis Macrostigma.

Libellule Orthemis Macrostigma

 

Un beau lis rouge, Crinum amabile, embellit la mare.

Lis rouge-Crinum amabile

 

Plus loin, en prenant la trace du Pied de l'Etang, balisé en rouge, nous découvrons une autre mare plus petite, dénommée "Mare 1" sur notre itinéraire Geoportail.

Mare 1

 

Dans les environs nous avons rencontré cette belle couleuvre inoffensive, la couresse de Terre-de-Bas Alsophis sanctonum danforthi.

Couresse des Saintes Alsophis sanctonum danforthi

 

Un peu plus loin, une étendue d'eau avec quelques arbres cachiman cochon ("Mare aux cachimans" sur notre itinéraire)

Mare aux cachimans

 

Une autre couresse, plus jeune que la précédente, vue en novembre 2010.

Couresse des Saintes Alsophis sanctonum danforthi

 

Enfin une dernière mare sur laquelle il y généralement plusieurs espèces de libellules (Mare 2 sur l'itinéraire).

Mare 2

 

Après nous nous engageons dans la descente de la trace du Pied de l'Etang, au balisage rouge et toujours avec la présence de Bois d'Inde.

 

Rapidement, nous arrivons sur une ouverture qui permet d'avoir une vue légèrement plongeante sur Terre de Haut.

Vue sur Terre de Haut

 

Encore un bel arbre de Bois d'Inde.

Bois d'inde

 

Sur notre chemin un gros Bernard l'Hermite, Coenobita clypeatus

Bernard l'Hermite, Coenobita clypeatus

 

Et enfin, le dernier Bois d'Inde que nous vous présentons.

Bois d'Inde

 

Sur la fin du parcours, nous arrivons sur une zone de chantier avec cette portion de route en béton. Sur le bas de cette route, il faut tourner à droite pour entammer la dernière ligne de cette balade.

 

En passant, sur la droite nous pourrons voir un dartrier Senna alata.

dartrier Senna alata

 

Nous arrivons au panneau qui marque la fin de cette randonnée.

Panneau de la trace du Pied de l'Etang

 

Commentaires   

#4 chantal 14-11-2013 23:49
je vous invite à consulter le site de l'office de tourisme de terre-de-bas
www.terredebas.com où vous trouverez toutes les infos pratiques sur cette magnifique île authentique
Citer
#3 jym 06-07-2013 05:45
Superbe rando qui peut être prolongée jusqu'à Petite Anse, mais attention, aucun ravitaillement possible, ni resto, ni commerçants.
Prévoir casse croute.
Serpents vers l'étang: couleuvres, pas de panique...
On peur revenir par la route, mais on longe sur 2km une décharge dans un magnifique paysage (cote sud).
Citer
#2 petit 05-06-2013 07:06
tres bien
Citer
#1 w. Gabathuler 03-03-2013 11:06
Merci pour vos infos exactes et les belles images, trés bien fait! Une joli randonnée randonnée, et bien plus calme sur Terre-deBas. Pourtant faut il mentionner les déchets autour et derrière Grande Anse. Nous sommes rentrés un peu triste de cette journée.
Citer

Couv ALDinsectes

Copyright © 2021 Zoom-Guadeloupe - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public