Index de l'article

Lors de nos randonnées, il nous arrive de passer auprès des lianes aristoloches sans les distinguer des nombreuses autres lianes. Elles ont pourtant des particularités qui méritent qu'on s'y intéresse notamment à cause de l'originalité de leurs fleurs et aussi du fait qu'elles sont les plantes hôtes des chenilles du très beau papillon "Trèfle Caraïbe", Battus polydamas.

Nous connaissons trois espèces d'aristoloches dans les Monts Caraïbes :

- Aristolochia trilobata, appelée localement Trèfle Caraïbe

- Aristolochia rugosa

- Aristolochia sprucei (anciennement  A. constricta). Cette espèce figure dans le livre rouge des plantes menacées des Antilles Françaises.

 Fleurs de la liane Aristolochia trilobata

 

Chenille du papillon "Trèfle Caraïbe", Battus polydamas neodamas

 

 

Ces trois lianes d'apparences différentes ont quelques points communs :

- elles sont fortement toxiques

- les feuilles sont alternées

- les fleurs tubulées poussent à l'aisselle des feuilles

- les fruits sont des capsules

- la fécondation, par pollinisation croisée, est faite par des diptères (mouches) attirés par l'odeur spécifique des fleurs.

Dans cet article, nous présentons chaque espèce avec des photos des fleurs, des fruits et des feuilles. A la fin de l'article, nous décrivons les séquences de la vie du papillon autour de ces aristoloches depuis la ponte jusqu'à la chrysalide en passant par les différents stades de la chenille Battus polydamas neodamas.

La plupart des photos présentées dans cet article sont visibles en plus grande taille sur notre site de photos tiracoon.fr dans les deux rubriques :

 Lianes Aristoloches

 Papillon Trèfle Caraïbe


Couv ALDinsectes

Copyright © 2018 Zoom-Guadeloupe - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public