Ce sentier, sur le morne Morel, permet de découvrir une végétation très caractéristique des zones sèches et offre de très beaux points de vue sur l'ensemble de l'archipel des saintes.

 

Voir le parcours avec Géoportail

 

 

 

 

Paramètres :

niveau = facile, distance = 3 km

dénivelé : 136 m, durée = 3h

balisage : jaune

point de vigilance : se protéger du soleil

 

Descriptif :

1- Le point de départ est situé entre la plage de la baie du Marigot et le restaurant situé sur la droite. Le sentier monte assez fort et permet rapidement de dominer la baie du Marigot.

Des cactus cierges (Pilosocereus royeni) poussent sur les rochers un peu partout.

cactus cierges

 

On rencontre aussi sur le parcours quelques aloes (Aloe Vera) et de nombreuses touffes d'herbes mal-tête (Kalanchoe pinnata)

aloes, herbes mal-tête

 

Une vue plongeante sur les fonds de la baie du Marigot, avec au premier plan un beau frangipannier blanc (Plumeria alba).

frangipannier blanc

 

2- Un peu plus loin, sur la droite du sentier, légèrement dissimulé derrière la végétation, se trouve un très beau gommier rouge (Bursera simaruba) aux branches et aux racines tentaculaires.

gommier rouge

 

3- En poursuivant, une bifurcation sur la gauche longeant un grillage, conduit au point de vue numéro 1 qui offre une large et belle vision panoramique.

Le morne sur la gauche de la photo, "le Chameau", est le plus haut sommet des Saintes. Au milieu dans le fond, l'île de "Terre de Bas", avec au devant le Pain de sucre. A droite, sur le sommet du morne, se trouve le Fort Napoléon. Le Centre UCPA des Saintes est en bas de ce morne au bord de la baie de Marigot.

Le Fort Napoléon, le Centre UCPA , la baie de Marigot

 

Cette autre vue, prise plus à droite, laisse entrevoir dans le lointain la pointe sud de la Basse-Terre.

la baie de Marigot

 

Il faut revenir sur ses pas en longeant le grillage, pour retrouver le sentier.

Une autre plante grasse, la raquette volante (Opuntia triacantha), qu'il vaut mieux éviter à cause de ses épines qui s'agrippent facilement.

raquette volante

 

4-En poursuivant la montée et en allant tout droit, en direction de la batterie Caroline on aboutit sur une fortification qui constitue le point de vue numéro 2.

On peut apercevoir la Dominique, partiellement masquée sur cette photo par la masse nuageuse.

Plateforme batterie Caroline

 

A voir aussi sur la droite de la plateforme, la baie de Pompierre et sa belle plage bordée de cocotiers.

la baie de Pompierre et sa belle plage

 

A l'autre extremité, la barre des Roches Percées protège l'entrée de la baie de Pompierre

Roches Percées à l'entrée de la baie de Pompierre

 

Et sur la gauche, une vue vers le sud de la Basse Terre au dessus du Morne Morel.

sud de la Basse Terre au dessus du Morne Morel

 

On revient ensuite sur ses pas pour prendre la direction de la Pointe Morel.

5- Après environ 200 mètres on aperçoit un sentier sur la gauche, qui conduit à une mare dont la présence ne manque pas d'étonner dans cet environnement très aride. Cette mare, sur le Morne Morel, qui semble ne jamais s'assécher et qui est partiellement couverte de nénuphars, est un point de passage obligé pour la faune locale qui vient s'y abreuver.

mare du Morne Morel

 

Après un arrêt au bord de cette mare, à l'ombre du figuier maudit, on peut reprendre la balade pour aller vers la Pointe Morel en traversant des zones de savane et de forêt sèche. Sur ce parcours, il y a beaucoup de gommiers rouges, quelques mapous, et de petits arbustes ti-baume (Croton flavens)

arbustes ti-baume

 

Une vue de la pointe Zozio

la pointe Zozio

 

La Pointe Zozio

la pointe Zozio

 

Une vue sur la Pointe Morel depuis la Pointe Zozio.

la Pointe Morel

 

Un cactus, tête à l'anglais (Melocactus intortus), qui se raréfie aux Saintes.

tête à l'anglais

 

Après la Pointe Zozio et éventuellement La Pointe Morel, le retour peut se faire en partie par un chemin différent en faisant une petite boucle.

6- Après le passage au sommet du Morne Morel prendre la direction de la plage de Pompierre. La descente est un peu raide, et se fait rapidement pour se terminer par un chemin en béton qui démarre après la première maison.

 

Ci dessous quelques photos de la faune que nous avons pu observer sur cette randonnée.

Anolis endémique des Saintes (Anolis terraealtae)

Anolis endémique des Saintes

 

Couresse de Terre-de-Haut des Saintes (Alsophis sanctonum sanctonum). A proximité de la mare de Morne Morel.

Couresse de Terre-de-Haut des Saintes

 

Scorpion (Centruroides pococki).

Scorpion Centruroides pococki

 

Papillon Belle-Dame (Vanessa cardui)

Papillon Belle-Dame

 

Libellule verte (Erythemis vesiculosa) près de la mare de Morne Morel.

Libellule Erythemis vesiculosa

Commentaires   

#3 Lacaze 30-04-2017 03:19
Bonjour je ne vois pas bien le début de la randonnée, une fois sur la baie de marigot et le restaurant ( certainement la Payott) la trace est-elle facile à voir et surtout à suivre ?
J'ai très envie de voir cette pointe de Zozio!
Merci ! :-)
Citer
#2 Pascal Verry 04-04-2017 09:23
Encore une très belle ballade (que nous avons fait le même jour que celle du Chameau), elle a l'avantage d'emmener à une partie de l'île (Pointe Zozio) très peu connue.
Vous faîtes de belles photos, il est dommage qu'il ne soit pas possible de les agrandir en cliquant dessus.
Bien cordialement.
Citer
#1 Popo 18-05-2010 10:55
Ah belle balade. A faire lors de ma prochaine visite aux Saintes.
Citer

Copyright © 2017 Zoom-Guadeloupe - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public