Index de l'article

Le site des Bains Chauds du Matouba est situé dans le coeur du Parc National de la Guadeloupe, dans le massif de la Soufrière, sur la commune de Saint-Claude à l'altitude de 1070 m. Il est accessible par des sentiers de randonnées, au choix, à partir de Papaye ou à partir de la Maison Forestière du Matouba.

Avant 2015, l'intérêt principal du site était le bassin destiné à la baignade, à condition d'apprécier l'eau très chaude. En effet sa température était de 41°C.

Maintenant, le bassin d'eau chaude est remplacé par un système de douches chaudes.

S'agissant de la randonnée l'intérêt est de découvrir les différentes strates de peuplement de la forêt humide entre 680m et 1070m en partant de la Maison Forestière avec une option de découverte de la cascade de la rivière rouge. Un départ de Papaye près de la Clinique des Eaux-Vives vous permettra d'admirer sur les pentes les petites parcelles de cultures maraichères, sur une terre très fertile, bien dessinées et entièrement travaillées à la main . Le parcours dans la forêt humide vous fera découvrir de nombreuse espèces de fougères et particulièrement de grandes fougères arborescentes.

Voir le parcours avec Géoportail

 

 

Bains Chauds du Matouba avant 2015

 

Douches Chaudes du Matouba avril 2015

 

 

Descriptif :

Pour cette randonnée vers les Bains Chauds du Matouba, il y a deux départs possibles, l'un à la section de Papaye près de la clinique Les Eaux-Vives et l'autre à la Maison Forestière du Matouba. Ces deux parcours se rejoignent pour un parcours commun sur la deuxième partie de la randonnée. Une autre option consiste à prendre le départ d'un coté et faire le retour de l'autre coté. Il faut dans ce cas s'organiser et avoir une voiture de chaque coté, sauf à effectuer un long parcours à pied sur la route entre Papaye et La Maison Forestière.

Pour simplifier, nous décrivons trois tronçons :

1- De Papaye jusqu'à l'intersection. Tracé en bleu sur la carte de Géoportail.

2- De la Maison Forestière du Matouba jusqu'à l'intersection. Tracé en jaune sur la carte.

3- De l'intersection jusqu'au bassin des Bains Chauds du Matouba. Tracé en rouge sur la carte.

Voici un aperçu de ce que vous voyez en allant voir le parcours sur Géoportail.

Carte extraite de Géoportail

 

En allant sur l'index des pages vous visualisez au choix, le descriptif de chaque tronçon et et les photos de la faune et de la flore.

Les paramètres de chaque tronçon :

T1- bleu : 1,8 km, Altitudes : Départ 830 m ; arrivée 930 m, durée : 1h

T2- jaune: 2,2 Km, Altitudes : Départ 680 m ; arrivée 930 m, durée : 1h15 option : Bain à la Cascade de la rivière rouge

T3- rouge : 0,9 Km, Altitudes : Départ 930m ; arrivée 1070 m, durée : 0h30

 


 

Tronçon 1 : Départ de Papaye

Nous laissons notre voiture sur le grand parking devant la Clinique Les Eaux-Vives, qui exploite le captage des eaux de sources sulfureuses des Bains Chauds du Matouba pour des soins de remise en forme.

 

Clinique Les Eaux-Vives

 

Un beau panneau près de la nouvelle chapelle de Papaye, à l'intersection de la rue des Pimentiers et de la rue Mont-Au-Ciel, nous indique la direction pour rejoindre les Bains Chauds.

Chapelle de Papaye, inaugurée le 17 novembre 2013

 

En prenant la rue Mont-Au-Ciel, nous découvrons près du réservoir d'eau le panneau qui précise la durée pour atteindre les Bains Chauds.

Bains Chauds du Matouba 1h30.

 

Réservoir d'eau

Réservoir d'eau de Papaye

 

Après le réservoir, nous nous retrouvons sur une route d'exploitation agricole qui chemine à travers une zone de cultures maraichères.

Cultures maraichères à Papaye

 

Nous quittons cette route en allant vers la gauche à travers un champ de pâturage, lorsque nous apercevons ce panneau en lisière de forêt.

 

Après ce panneau, nous traversons une petite ravine et sommes à nouveau en bas d'une petite zone de cultures maraichères. Sur la gauche nous empruntons un sentier dans la la partie herbeuse sur une cinquantaine de mètres pour retrouver la forêt.

 

Dans la forêt, nous sommes sur un sentier étroit ombragé.

 

Beaucoup de fougères arborescentes.

 

Des grands arbres

 

Le passage dans les ravines peut être glissant. Celle ci aboutit dans la rivière Rouge comme toutes celles que nous verrons.

 

Nous apercevons, en contrebas du sentier, les tuyaux de transport vers Papaye des eaux captées. Il y a aussi des tuyaux pour le transport de l'eau froide captée sur d'autres sources.

 

Encore une ravine que nous traversons, c'est Ravine Chaude. Cette ravine est notamment alimentée par l'écoulement en sortie du bassin des Bains Chauds.

Ravine Chaude

 

Un captage sur le bord du sentier.

 

Comme au début, nous avons toujours beaucoup de fougères arborescentes.

Le long du sentier.

 

A ce niveau, nous arrivons à l'intersection avec à gauche, le sentier qui vient de la Maison Forestière , et à droite le sentier vers les Bains Chauds . Encore une demi-heure pour atteindre l'objectif principal de notre randonnée.

à l'intersection des 3 tronçons

Fin du tronçon 1.

 

 


 

Tronçon 2 : Départ de la Maison Forestière à Matouba

 

Près de la Maison Forestière point de départ de nombreuses traces, ce panneau nous indique que les bains chauds sont à 1h45.

Les Bains Chauds du Matouba à 1h45

 

Pour la première moitié de ce tronçon, nous sommes sur un sentier forestier large et bien aménagé mais qui monte en permanence.

 

Au bout de 200 mètres, nous voyons un autre sentier sur la droite qui conduit après environ 150 mètres à la Rivière Rouge vers une petite cascade et un beau bassin qui sont très appréciés pour la baignade. C'est une baignade en eau très fraiche qui peut être envisagée en option de cette randonnée à l'aller ou au retour.

 

Cascade et Bassin sur la Rivière Rouge

 

Après cette parenthèse revenons à notre randonnée et traversons deux fois la ravine Madame François.

2ième passage sur la ravine Madame François

 

et poursuivons notre ascension sur un large sentier à travers cette forêt peuplée de grands arbres : gommiers blancs, palétuviers jaunes, ...

 

Après une demi-heure de montée nous arrivons à une intersection et laissons sur la gauche la trace Victor Hugues, pour aller sur la droite et amorcer la descente vers la rivière rouge sur un sentier plus étroit.

 

Jusqu'à la rivière, nous retrouvons le même peuplement, acomat, gommier blanc ...

 

En fin de descente, nous traversons la rivière rouge, devant cette belle petite cascade.

Petite cascade sur la rivière rouge

 

Sur l'autre rive, le sentier est encore plus étroit et va monter en zig-zag jusqu'à l'intersection.

Gommier blanc

 

Près du gommier blanc, un très grand palétuvier jaune.

 

Plus haut, nous retrouvons les fougères arborescentes.

 

D'autres gommiers blancs

 

Après un dénivelé d'une centaine de mètres depuis la Rivière Rouge, nous arrivons à l'intersection avec les tronçons 1 et 3. Il faut poursuivre sur la gauche pour aller vers les Bains Chauds.

à l'intersection des 3 tronçons

 

Fin du tronçon 2

 


 

Tronçon 3 : Tronçon commun jusqu'au bassin des Bains Chauds du Matouba.

 

Panneau à l'intersection des 3 tronçons au début du troisième tronçon.

Panneau à l'intersection des 3 tronçons

 

Davantage de Marbris sur cette partie.

 

 

Sur la gauche du sentier, se dégage un point de vue sur le sommet de la Grande Découverte.

 

Cette partie permet de voir les efforts qui ont été fait récemment pour réhabiliter ce sentier vers les Bains Chauds, notamment avec des marches. Sur le bord, un tuyau qui est chaud et qui achemine l'eau chaude vers la clinique des Eaux-Vives.

 

 

Juste avant l'arrivée sur le site des Bains Chauds, nous traversons cette ravine dont l'eau est tiède, qui s'appelle Ravine Chaude. L'écoulement du bassin des Bains Chauds se fait en amont dans cette ravine.

Ravine Chaude

 

Le texte qui suit concerne la situation des bains chauds avant 2015. Depuis avril 2015 le bassin des bains chauds accueille des douches chaudes

(voir la page Aménagement des bains chauds).

En sortie de forêt, nous découvrons ce paysage avec derrière le petit pont de bois le bassin des Bains Chauds. Ce site à l'altitude de 1070 m est situé en contre-bas au nord du Nez Cassé qui lui culmine à 1281 m.

Site des Bains Chauds du Matouba

 

Voici une première vue de ce bassin.

Bassin des Bains Chauds du Matouba

 

Au premier abord, nous sommes surpris par le niveau de l'eau dans le bassin, qui n'est que de 50 cm. Cette limitation a sans doute une raison, car la hauteur des murs permettrait d'aller bien plus haut ?

Le bassin est rectangulaire et mesure 5m60 de long sur 3m10 de large.

Le fond du bassin est empierré et semble faire l'objet d'un entretien régulier.

Bassin des Bains Chauds du Matouba

 

L'eau dans le bassin, à 41°C, est très chaude. Nous supposons que la température peut varier à la baisse, par exemple lorsque la pluie vient se mélanger à l'eau chaude issue du captage qui elle a une température assez constante.

La température de l'eau captée à la source pour les besoins de la clinique des Eaux-vives a une température qui varie depuis de nombreuses années entre 57 et 60°C. Cette eau, nettement acide (ph=5,9), a un faciès chimique sulfaté-Calcique avec des indications thérapeutiques de type ORL, rhumatologie et dermatologie. Ces informations sont extraites du document "Inventaire et caractérisation des sources thermales de Guadeloupe" de février 2007 Référence : BRGM/RP-55060-FR.

Tuyau de captage de la source chaude

 

Une partie de l'eau captée est déversée dans la rigole qui vient alimenter le bassin des Bains Chauds. A l'entrée du bassin, l'eau est encore à 42°C après quelque dizaines de mètres de parcours dans la rigole.

Bassin des Bains Chauds du Matouba

 

Pour terminer, une vue sur la droite des contreforts du Nez-Cassé.

 

Et nous vous souhaitons une bonne baignade dans ce bassin des Bains Chauds !

 

Fin du tronçon 3

 

 


 

La Faune

Nous avons pu voir de nombreux colibris sur le parcours entre Papaye et les Bains Chauds.

Colibri madère, Eulampis jugularis.

Colibri madère. Eulampis jugularis

 

Colibri madère, Eulampis jugularis.

Colibri madère. Eulampis jugularis

 

Oiseau vu sur le site des Bains Chauds.

 

Sporophile Rougegorge femelle, Loxigilla noctis. Vu sur le site des bains chauds.

Sporophile Rougegorge femelle, Loxigilla noctis

 

Demoiselle, Argia concinna femelle.

 femelle Argia concinna

 

Demoiselle, Argia concinna mâle, à proximité du bassin des Bains Chauds.

mâle Argia concinna

 

Libellule, Dythemis sterilis sur les parois du Bassin des Bains Chauds.

 Dythemis sterilis

 

Sauterelle.

 

Nymphale cendrée, Anartia jatrophae intermedia.

Nymphale cendrée. Anartia jatrophae intermedia

 

Scarabée, Passalus unicornis.

Passalus unicornis

 

Une luciole.

Luciole

 

Une guêpe bleue, Chalybion californicum.

Guêpe bleue. Chalybion californicum

 

Araignée Witica crassicauda sur sa toile.

Araignée Witica crassicauda

 

Petits escargots

 

 

 

Anolis marmoratus, sur le site des Bains Chauds.

Anolis marmoratus

 

 


 

La Flore

Urena lobata.  Au début de la randonnée à partir de Papaye, dans la traversée de la zone de culture maraichère.

Urena lobata

 

Herbe poison, espèce endémique de Guadeloupe, Lobelia persicifolia. A l'entrée dans la forêt sur le tronçon de Papaye, près de l'affut des chasseurs.

Herbe poison, espèce endémique de Guadeloupe, Lobelia persicifolia

 

Arbuste Graine bleue, Psychotria urbaniana, vu en grand nombre surtout sur le parcours Papaye vers les Bains Chauds.

Graine bleue. Psychotria urbaniana

 

Fleur de l'arbuste Graine bleue, Psychotria urbaniana.

Graine bleue. Psychotria urbaniana

 

Ocotea leucoxylon. Sur le site des Bains Chauds.

Ocotea leucoxylon

 

Mauricif Byrsonima trinitensis. Sur le site des Bains Chauds.

Mauricif Byrsonima trinitensis

 

Orchidée Psilochilus macrophyllus, vue surtout sur le tronçon 3

Orchidée Psilochilus macrophyllus

 

Les fleurs de l'orchidée Malaxis major, vue surtout sur le tronçon 2.

Orchidée Malaxis major

 

Un plant de l'orchidée Malaxis major, remarquable par ses deux feuilles toujours de taille inégale.

Orchidée Malaxis major

 

Orchidée Ponthieva petiolata, visible un peu partout.

Orchidée Ponthieva petiolata

 

Orchidée, Stelis perpusilliflora.

Orchidée Stelis perpusilliflora

 

Minuscule Orchidée, Pleurothallis aristata.

Orchidée Pleurothallis aristata

 

Lycopode, Lycopodium taxifolium.

Lycopodium taxifolium

 

Muguet jaune, Voyria aphylla, pousse sur des vieux troncs en décomposition.

Muguet jaune, Voyria aphylla

 

A suivre, divers champignons dont un seul est identifié.

 

 

 

 

 

 

 

Champignon Clavaria sp.

Champignon Clavaria sp.

 

 

 

 

 

Goyavier rose Blakea pulverulenta. Vu sur le site des bains chauds.

 

Piper aequale. Vu à plusieurs reprises sur le tronçon 1, vers Papaye.

 


 

Douches des Bains chauds du Matouba

Les nouveaux aménagements des Bains chauds du Matouba, réalisés par le Parc National de Guadeloupe, semblent terminés depuis fin avril 2015.

Voici la vue globale que nous avons en mai 2015 à l'arrivée sur le site. La première nouveauté est le petit carbet sur la gauche.

 

 

La deuxième nouveauté est le bassin des bains chauds transformé en simples douches. Le bassin de 6mx3m est volontairement laissé ouvert dans sa partie basse pour que l'eau ne puisse s'y accumuler.

 

L'entrée sous les douches se fait par la partie ouverte en bas du bassin.

 

L'arrivée de l'eau chaude dans la gouttière de distribution se fait par le tuyau qui arrive directement du captage de la source chaude.

 

Au niveau du captage l'eau est à 58°C, elle se déverse dans la gouttière à 55°C et se répartit sous les 4 douches entre 50°C et 45°C. L'eau reste donc très chaude mais est tout à fait supportable compte tenu de la faible quantité reçue.

 

Le carbet est petit, 3mx3m, mais est bien appréciable pour poser ses affaires, s'abriter et se changer en sortie de douches. Il est équipé de bancs sur 2 cotés.

 

La zone du point de captage est entouré d'un grillage, mais reste encore accessible. car il n'y a pas encore de porte à l'entrée. Le point de captage est sous le toit en béton au premier plan de cette image sur la droite.

 

Voici deux images prises lors de notre dernière visite en janvier 2017.

A l'arrivée sur le site. Un passage de la débroussailleuse serait nécessaire.

 

Petite vue sur mer depuis le petit carbet.

 

 

Commentaires   

#2 pito 20-05-2015 21:52
Visité hier; la rando est assez ardue même si elle n'est pas très longue (une bonne heure sans les pauses). Par beau temps, le site à l'arrivée est très sympa mais l'eau des douches est vraiment très chaude. On peut se consoler à la descente dans la rivière toute proche...
Citer
#1 Jivan Thirifays 15-02-2013 16:07
je viens d'aller aux bains de Matouba,la semaine dernière, et le bassin est complètement vide . Un panneau indique la présence possible d'amibes (mortelles si on avale l'eau).
Un tout grand merci pour ce site qui est vraiment bien fait, très pratique et détaillé
Citer

Copyright © 2018 Zoom-Guadeloupe - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public