Index de l'article

La Grande Chute du Galion est située dans le Parc National de Guadeloupe sur la commune de Saint Claude, au pied de la Soufrière à environ 900 mètres d'altitude. C'est une très belle cascade de 40 mètres de haut que nous pouvons atteindre après une randonnée, de niveau moyen, d'un peu plus d'une heure dans la magnifique forêt des Bains Jaunes. Le sentier est bien aménagé et entretenu régulièrement.

 

Voir le parcours avec Géoportail

 

Chute du Galion, au pied de la Soufrière

 

Paramètres :

niveau = moyen

distance AR =5,6 km

dénivelé : 170m (min 810m, max 980m)

durée = 3h

balisage : panneaux indicateurs jaunes aux intersections et balisage jaune.

Points de vigilance :

1- Consulter la météo avant de partir, ne faire cette randonnée que par beau temps.

- En cas de pluie, le niveau d'eau peut monter très vite et mettre en difficulté lors de la traversée de la Rivière du Galion.

- En cas de mauvais temps, la randonnée perd de son intérêt, la chute ne sera pas visible car dans les nuages.

2- Prévoir 1 litre d'eau par personne, chaussures de randonnée, coupe-vent et nourriture.

 

Descriptif :

Le départ de la randonnée se fait à partir du parking des Bains Jaunes. Comme pour l'accès à la Soufrière, le parcours emprunte en partie le chemin du Pas du Roy qui démarre devant le Bassin des Bains Jaunes. Au retour de la balade, il est toujours agréable de prendre un bain dans ce bassin dont l'eau est tiède (~30°).

 

Bassin des Bains Jaunes

 

Cette première partie de la randonnée se fait sous un couvert végétal luxuriant. Une grande partie du Pas du Roy est pavée.

Sentier du Pas du Roy

 

Avec des escaliers lorsque la pente devient plus forte.

Sentier du Pas du Roy

 

Après une dizaine de minutes de marche apparait une bifurcation. Il faut poursuivre en direction de la Chute du Galion en allant sur la droite.

 

A partir de là, le sentier est agréable et descend en pente douce sur près de 2 km.

De nombreux marbris bordent le sentier,

Marbri Bois Bandé, Richeria grandis

 

ainsi que des palétuviers jaunes, repérables à leurs spectaculaires racines échasses.

Palétuvier jaune, Symphonia globulifera

 

Dans la rubrique flore de cette article nous verrons les fruits du palétuvier jaune.

Palétuvier jaune, Symphonia globulifera

 

Le palétuvier jaune en fleurs, Symphonia globulifera.

Palétuvier jaune en fleurs, Symphonia globulifera

 

Voici sur la droite un marbri qui porte le balisage jaune de ce sentier. Les mangles montagne forment de véritables haies sur une grande partie du parcours, ici sur la gauche.

Mangle montagne, Clusia mangle et Marbri

 

Des enchevêtrements, de mangles montagne et de lianes interdisent le hors sentier.

Mangle montagne, Clusia mangle

 

Quelques aménagements permettent d'éviter les parties les plus humides,

 

ou les ravines.

 

Et toujours les mangles montagne, les fougères arborescentes et les plantes épiphytes.

 

En regardant de près, nous découvrons parfois des orchidées épiphytes.

 

Nous abordons maintenant la partie la plus pentue de notre descente vers la rivière du Galion. Nous découvrons des grands arbres souvent avec des contreforts très importants. Châtaigniers petites feuilles (Acomat boucan) et grandes feuilles.

 

 

 

Enfin, après le franchissement d'une dernière partie très pentue, avec des marches taillées dans la roche, nous atteignons la rivière du Galion

 

Voici le gué.

Gué sur la rivière du Galion

 

Une vue vers l'amont depuis le gué.

 

Une vue vers l'aval toujours depuis le gué.

 

De l'autre coté du gué, un petit escalier pour accéder au sentier qui conduit à gauche vers la chute en amont en longeant la rivière.

 

Après quelques minutes sur le sentier, nous apercevons la chute du Galion.

 

Pour aller vers la chute, une première escalade à l'aide d'une corde, nous conduit vers un premier palier.

 

Sur ce palier nous avons une belle vue d'ensemble de la chute du Galion.

Vue globale de la Chute du Galion

 

Une dernière escalade à l'aide d'une autre corde, nous conduit vers un deuxième palier avec une vue plus rapprochée.

Vue globale de la Chute du Galion

 

Les derniers mètres ne présentent pas de difficultés, et nous arrivons au pied de la chute.

 

La cascade d'une hauteur de 40 mètres est magnifique.

La Chute du Galion, 40m

 

Il est possible de prendre une douche au pied de la cascade mais la profondeur de son bassin n'est pas suffisante pour une vraie baignade.

Partie basse de la Chute du Galion

 

Un zoom sur le haut de la cascade.

La source du Galion est située à une distance d'environ 700m, au pied de la soufrière, sous la Savane à mulet.

Partie haute de la Chute du Galion

 

La source du Galion est une source chaude avec de l'eau à 45,6°. Cependant, après un parcours de 700m et le mélange avec l'eau froide des ravines affluentes, l'eau au pied de la Chute du Galion retrouve une température normale.

La source chaude du Galion à 45,6

 

En portant notre regard vers l'aval du Galion, nous apercevons la mer et une partie des Saintes (Terre de Haut).

 

En montant dans le lit du Galion à partir du gué, nous avons une autre belle vue différente de cette chute.

La Grande Chute du Galion

 

En descendant en aval du gué, par la trace de l'Armistice sur quelques dizaines de mètres, nous pouvons accéder à ce beau petit bassin qui mérite le détour.

Petit bassin en aval du gué sur le Galion

 

Le retour vers le point de départ aux Bains Jaunes se fait par le même sentier que pour le parcours aller.

 

Commentaires   

#3 CATHERIN Pascal 22-11-2016 14:30
Tout d'abord un grand merci pour la qualité générale de votre site, photos, commentaires et indications. Je randonne depuis mon arrivée à Basse-Terre sur la Soufrière, j'ai parcouru la semaine dernière à deux reprises le sentier pour se rendre à la chute du Galion et puis lors de la seconde randonnée, c'était dimanche 13 novembre, j'ai emprunté la trace de l'Armistice qui suit une petite ravine pendant une heure environ. Assez sportif comme parcours mais très original. Il y avait de l'eau en fond de la ravine mais cela ne m'a pas empêché de remonter cette trace apparemment peu fréquentée ou peu connue des randonneurs, ce dimanche je n'ai rencontré aucun randonneur. Un petit conseil personnel : effectuer le parcours dans le sens de la montée, sens Galion vers Citerne. Il y avait des nuages en haut du sommet et du vent, ce qui rendait l'ambiance particulière. Et cette Q. qui me taraudait pendant la montée pourquoi ce nom de l'Armistice. Réponse : arrivé là-haut vous déposez les armes.
Citer
#2 pito 11-05-2013 19:02
En redescendant du Galion, si on a du courage, on peut remonter vers la Citerne en 1h30 environ. La trace est très peu balisée, le plus souvent escarpée dans le lit d'une ravine.
Athlétique mais très sauvage...
Citer
#1 fab 22-11-2011 14:28
Salut,
Magnifique site et tres belles photos.

Juste une question, la trace gps ".gpx" serait-elle disponible ?
(plus pratique pour s'orienter sur place...)
Citer

Copyright © 2017 Zoom-Guadeloupe - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public