Index de l'article

 

Cette randonnée sur le littoral de Trois-Rivières permet de revisiter l’histoire de la Guadeloupe à travers quelques vestiges remarquables :

- la batterie et sa poudrière, témoins de son passé militaire,

- l’ancien moulin à vent et les restes de l’habitation Grande Pointe, témoins de son passé sucrier ,

- les roches gravées, témoins de l'ancienne civilisation amérindienne.

 

Voir le parcours avec Géoportail

 

 

 

Paramètres :

niveau = facile, distance = 2,5 km pour le parcours aller,

dénivelé : 50 m, durée = 2h30 aller ou 4h aller retour

balisage : jaune

point de vigilance : traversée de rivière

 

Descriptif

Laisser sa voiture au parking de l’anse Duquery.

Faire une centaine de mètres sur la route à droite pour rejoindre l’entrée du sentier près du panneau d’informations.

-1- Après environ 200m, le sentier conduit à l’embouchure de la rivière la Coulisse qu’il faut traverser éventuellement en se mouillant les pieds.

Si le débit est suffisant, voir en amont une belle petite cascade avec son bassin.

Cascade de La Coulisse

 

Aussitôt après avoir traversé la rivière, découvrir, en cherchant bien sur la gauche sur une roche, quelques pétroglyphes rudimentaires.

En poursuivant le sentier mène rapidement à l’anse des Galets. Petite plage bordée de grands raisiniers bord-de-mer sous lesquels se trouvent deux bassins où jaillit de l’eau douce bien fraiche.

Grands raisiniers sur l'anse des Galets

 

Sur la gauche du sentier, remarquer la végétation luxuriante et les cultures de cresson et madères. Il y a également des fleurs rouges de Cana

Végétation luxuriante derrière l'anse des Galets

 

Végétation luxuriante derrière l'anse des Galets

 

-2- A l’extrémité de l’anse des Galets, sur la gauche du sentier, des gros rochers autour d’une source d’eau douce. Ces rochers portent de nombreux pétroglyphes. Le rocher qui est partiellement recouvert d’eau représenterait un accouchement dans l’eau.

Pétroglyphe représentant un accouchement dans l'eau

 

-3- Quelques 200 mètres plus loin, les vestiges de l’ancienne sucrerie, avec des restes d’équipements, témoignant de l’utilisation d’un moulin à eau servant au broyage de la canne.

Vestiges de l'ancienne sucrerie

 

Ces vestiges sont souvent recouverts par la végétation. Ci dessous partiellement.

 

Ci-après, la végétation recouvre complètement ces vestiges.

 

Equipements de l'ancienne sucrerie

 

-4- Un peu plus loin, il reste les murs de l’ancien moulin à vent, tenus par les puissantes racines d’un figuier maudit.

Vestiges du seul moulin à vent du sud de Basse-terrre

 

Dans le but de conserver ces murs et de les consolider, le figuier a été coupé et ses racines traitées chimiquement pour pouvoir ensuite les extraire sans faire s’écrouler les murs.

Le même moulin après élagage du figuier étrangleur

 

Mi 2011, les travaux de restauration du moulin sont terminés et l'espace autour du moulin a été dégagé, pour mieux le mettre en valeur.

Le même moulin après les travaux de restauration

 

Quelques précisions intéressantes sont données sur les panneaux d’informations situés près du moulin.

(Cliquer sur bouton droit et affichage pour avoir l'image en plus grand)

Informations sur Moulin et Sucrerie

image du moulin

 

Dans le sous bois de belles termitières se sont accrochées sur les troncs des arbres.

Termitière

 

-5-Après quelques centaines de mètres, dans la forêt du littoral, apparait l’ancienne poudrière et les vestiges de la batterie :

Ancienne poudrière

 

Canons pointés sur le canal des Saintes

 

Quelques rappels historiques à voir sur le panneau d’information du site.(Cliquer sur bouton droit et affichage pour avoir l'image en plus grand)

Batterie et Poudrière

 

Le sentier se poursuit à découvert, sur une cote très escarpée et exposée aux vents d’Est, offrant une belle vue sur Les Saintes. Du coté intérieur, des raisiniers et des poiriers pays couchés par le vent forment une véritable haie.

Une belle vue sur Les Saintes

 

une vue du sentier

une vue du sentier

 

Végétation couchée par le vent, composée principalement des arbustes ti-coco, Randia aculeata.

Arbustes  ti-coco, Randia aculeata, couchés par le vent

 

-6- En arrivant au coude formé par l’Anse Grande Ravine, emprunter un petit sentier sur la gauche pour apercevoir à moins de 200 mètres un figuier maudit très imposant avec de multiples racines tentaculaires.

figuier maudit

 

Devant ce figuier maudit, se trouve un petit bois remarquable composé de palmiers « Chou pikan » (Aiphanes erosa). Ces palmiers sont spectaculaires car ils portent de nombreuses longues épines sur leur tronc et sur leurs feuilles. Epines de 9 à 10 cm de longueur.

Tronc de palmier Chou-pikan

 

Feuille de palmier Chou pikan

 

Après ces observations il faut reprendre le sentier en sens inverse pour retourner vers le coude de l’Anse-Grande Ravine. Arrivé sur l’anse, prendre à gauche et monter sur le sentier le long de la falaise pour arriver au petit parking. De là, il y a un beau point de vue sur la Grande Pointe et les Saintes qui mérite bien une photo.

Vue sur Grande Pointe et l'archipel des Saintes

 

Si la deuxième voiture n’a pas été prévue sur ce parking, reprendre le sentier en sens inverse pour rejoindre le point de départ. Il n’existe pas de raccourci.

Commentaires   

#6 Alberto 14-01-2017 23:47
Randonnée faite ce matin.
Que du bonheur dans ce cadre magnifique avec des paysages vraiment différents (roches volcanique, mer, vue sur les Saintes, petite marre, moulin, roches gravées et évidement faune très riche).
J'adore
Citer
#5 coco971 25-07-2015 18:02
superbes photos!! le sentier de la grande pointe mène t-il au bassin du moulin?
Citer
#4 zoom-guadeloupe 27-04-2015 19:09
Citation en provenance du commentaire précédent de pierart :
bonjour

de quand datent votre reportage ?
fort bien fait
je n'ai pas vu tout cela il y a 10 ans

Jean

Les photos ont été prises entre février 2006 et mars 2014 sur au moins une dizaine de passages. Dans le cas du moulin, par exemple, la premère vue avec le figuier maudit date de février 2006, la deuxième avec les branches du figuier coupées de février 2009 et la troisième avec les murs restaurés de septembre 2011. Nous nous efforçons autant que possible d'actualiser les photos et le texte en fonction des évolutions constatées sur le site.
Citer
#3 pierart 26-04-2015 21:12
bonjour

de quand datent votre reportage ?
fort bien fait
je n'ai pas vu tout cela il y a 10 ans

Jean
Citer
#2 pito 09-09-2012 21:36
Cette rando peut raisonnablement se faire en 2h aller-retour (5 km) en prenant le temps d'admirer le paysage et les vestiges du passé.
Ballade agréable, souvent ombragée, que l'on peut agrémenter d'une baignade...
Citer
#1 Peyrou 20-12-2010 21:09
Merci pour vos photos et les indications précises qui nous ont permis de faire de belles balades. Dommage, nous avons bientôt fini d'explorer celles que vous avez détaillées!
Citer

Copyright © 2017 Zoom-Guadeloupe - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public