Index de l'article

 

 

La Première Chute de la rivière du Grand Carbet est située dans le Parc National de Guadeloupe sur la commune de Capesterre Belle Eau.

Cette chute est un très bel objectif pour une randonnée car c'est une magnifique cascade de 115 mètres de haut, très originale en raison de la couleur rouge orangé de ses roches suite au dépôt laissé par le passage des eaux sulfureuses.

La randonnée elle-même permet de découvrir différentes strates de la forêt humide du fait du dénivelé important. Elle est considérée comme difficile, mais suite à une mise à niveau importante de l'aménagement de cette trace, le parcours vers la 1re Chute du Carbet devient plus aisé.

 

Voir le parcours avec Géoportail

 

Première Chute du Carbet

 

 

Paramètres :

niveau = difficile en raison du dénivelé

distance AR =7 km

dénivelé : 350m (min 570m, max 920m)

durée = 4h

balisage : panneaux indicateurs jaunes aux intersections.

Points de vigilance :

1- Consulter la météo avant de partir, ne faire cette randonnée que par beau temps.

- En cas de pluie, le niveau d'eau peut monter très vite et mettre en difficulté lors de la traversée de la Ravine Longueteau.

- En cas de mauvais temps, la randonnée perd de son intérêt, la première Chute ne sera pas visible car dans les nuages.

2- Prévoir 1,5 litre d'eau par personne, chaussures de randonnées, coupe-vent et nourriture.

 

Descriptif

En venant de Pointe à Pitre, contourner Capesterre Belle Eau par la rocade et poursuivre jusqu'à la section de Saint-Sauveur.

A Saint Sauveur, tourner sur la droite pour prendre la D4 et aller jusqu'au bout de cette route qui fait 8,5 km.

Au bout de la route, un rond point situé au dessous de l'aire d'accueil des visiteurs permet aux bus et autres véhicules de déposer leurs passagers avant de trouver une place de parking en aval.

Les agents d'accueil du Parc National donnent des explications et des conseils de prudence pour la visite des deux premières chutes. C'est aussi au guichet d'accueil situé sous le belvédère que nous nous acquittons des droits d'entrée pour cette visite. Le prix du ticket évolue chaque année.

Prix en janvier 2017

 

Le belvédère de l'accueil donne une vue sur le littoral nord-est de la Basse-Terre, le Petit Cul de Sac Marin et au delà, la Grande Terre.

 

Accueil des visiteurs

 

Autour du rond-point, un beau bouquet de fougères arborescentes.

 

Au bout de l'esplanade, derrière l'accueil, un deuxième belvédère permet de s'assurer que les cascades sont bien visibles et qu'il est donc possible de s'engager sur cette balade. La première et la deuxième chutes sont visibles de loin quand elles ne sont pas dans les nuages. Nous pouvons les voir, par exemple, depuis l'allée Dumanoir à Capesterre Belle Eau. Cela permet d'anticiper sur un autre choix de balade si les conditions météo sont insuffisantes.

La première et la deuxième Chutes du Carbet en août 2011.

La première et la deuxième Chutes du Carbet en août 2011

 

En novembre 2009 suite à de fortes pluies, un important glissement de terrain sur le flanc nord-est de la Soufrière, juste au dessus des sources du Carbet, a généré un phénomène comparable à un lahar qui a creusé un sillon dans le lit du Carbet et tout balayé sur son passage en produisant ses effets dévastateurs jusqu'au dessous de la deuxième chute. En février 2010 les deux premières Chutes du Carbet en portaient encore les stigmates, mais en août 2011, la végétation les a partiellement effacés.

La première et la deuxième Chutes du Carbet en février 2010.

La première et la deuxième Chutes du Carbet en février 2010

 

Après la pause sur le deuxième belvédère, nous entamons notre randonnée, en passant devant un ensemble de panneaux d'informations. L'un des panneaux nous indique que la première Chute du Carbet est à 1h45 et que cette randonnée est considérée comme étant difficile alors que la deuxième chute est à 30 minutes et est facile.

 

 

Comme nous pourrons le voir tout au long de la randonnée, le sentier est aménagé pour faciliter au maximum la progression des randonneurs. Pour commencer un dallage en pierres avec des petites marches.

 

Nous avançons dans une forêt humide avec des grands arbres et des plantes épiphytes.

 

Avec des barrières de protection sur les parties les plus pentues.

 

Sur certaines portions, le dallage est remplacé par des platelages,

Sentier en dallage en pierres suivi par un platelage en bois

 

avec un grillage antidérapant.

Marches d'escalier avec grillage anti-dérapant

 

La végétation, avec les fougères arborescentes et les ailes à mouche terrestres sous le couvert des grands arbres, est magnifique.

fougères arborescentes, ailes à mouches

 

La descente vers la rivière du Carbet se poursuit.

 

Nous arrivons maintenant sur le pont qui nous permet de passer sur l'autre rive du Carbet.

Pont sur le Grand Carbet

 

Le Carbet en amont du pont.

Le Carbet en amont du pont

 

Quelques minutes après le pont sur le Carbet, nous parvenons à une bifurcation entre Deuxième Chute et Première Chute. A gauche, la deuxième chute est à moins de 10 minutes, mais notre objectif étant la première Chute, nous poursuivons notre chemin en allant tout droit. Il nous reste 1h25 pour aboutir et nous entamons là, la partie la plus difficile. En effet depuis le départ nous étions en descente et maintenant nous allons surtout monter.

 

Pendant quelques minutes, nous nous retrouvons sur un petit sentier à découvert avec une végétation luxuriante dont de belles siguines blanches.

 

Toujours à découvert.

 

Nous retrouvons le couvert de la forêt et arrivons à une nouvelle bifurcation. La droite mène vers la troisième Chute du Carbet. Nous poursuivons tout droit, il nous reste 1h10 de randonnée.

 

Les travaux d'amélioration de l'aménagement du sentier sont en cours en ce mois d'août 2011. Ils devraient bientôt être terminés sur l'ensemble de la trace. Ici une nouvelle passerelle sur une partie en pente qui était délicate à passer.

 

A nouveau, des longueurs de platelage, sécurisés par le grillage antidérapant, nous permettent de nous frayer facilement un passage à travers cette végétation envahissante.

 

Les arbres, souvent des marbris, dont la hauteur se réduit avec l'élévation en altitude, sont recouverts de mousse et d'épiphytes (ananas bois, siguine blanche..)

 

Apparaissent aussi les mangles montagne

 

et les fougères arborescentes avec parfois des troncs remarquables pour les plus anciennes.

Fougères arborecentes

 

Nous approchons de la ravine Longueteau et nous entrevoyons parfois le paysage sur l'autre rive de la ravine. Les fougères arborescentes sont très majoritaires dans ce tapis végétal.

 

Tapis végétal avec fougères arborecentes

 

Nous arrivons au gué sur la ravine Longueteau. C'est le bon endroit pour faire une pause.

Cependant, il convient de garder à l'esprit que cette ravine peut devenir difficile à passer et dangereuse en cas de forte pluie sur les sommets.

Gué de passage dans la ravine Longueteau

 

En allant vers l'amont sur cette ravine sur quelques dizaines de mètres, nous découvrons de sympathiques bassins aux eaux cristallines,

Ravine Longueteau

 

Idéal pour un petit bain de fraicheur.

Ravine Longueteau

 

Après l'éventuelle pause, revenons à notre gué et reprenons notre sentier vers la Première Chute. Rapidement, nous arrivons auprès de ces panneaux qui indiquent que nous sommes à 15 minutes de l'objectif. La présence de ces panneaux correspond en fait à une bifurcation. Il manque le panneau indicateur pour le sentier qui démarre derrière et qui conduit vers le col de l'échelle, en traversant le Carbet au dessus de la Première Chute. Nous ne savons pas pour l'instant si ce sentier est encore praticable du fait des dégâts consécutifs à l'éboulement de novembre 2009 déjà évoqué ci-dessus.

 

Au détour du sentier, dans la descente vers le Carbet, nous découvrons un point de vue qui nous donne un aperçu de la Première Chute.

 

Avec une vue plongeante sur le palier situé à 30 mètres du pied de la chute.

 

En poursuivant la descente, nous passons à quelques mètres du bord de la rivière. Nous pouvons facilement descendre dans le lit du Carbet et découvrir une image peu commune qui montre au premier plan la rivière et au deuxième plan la chute elle-même.

Vue à distance de la 1ère Chute du Carbet

 

Après cette pause photo dans le lit du Carbet, reprenons notre sentier, il nous reste 5 minutes de marche pour atteindre le pied de la chute un peu plus haut.

Des marches ont été taillées récemment dans la roche.

Marches taillées dans la roche près de la première Chute du Carbet

 

Sur cette dernière portion, l'aménagement du sentier n'est pas tout à fait terminé.

 

Nous arrivons au terminus de notre randonnée et découvrons maintenant, accrochée au fond de ce cirque, cette magnifique cascade de 115 mètres.

La première Chute du Carbet

 

En approchant encore du pied de la chute, nous pouvons apercevoir son petit bassin.

1ère Chute du Carbet avec son petit bassin

 

Avec des vues plus détaillées, d'abord le haut de la chute : 85 mètres

Partie haute de la première Chute du Carbet

 

Puis, un zoom sur le palier.

Palier de la première Chute du Carbet

 

Et enfin, le bas de la chute avec son bassin, 30 mètres entre le palier et le bassin.

Partie basse de la première Chute du Carbet

 

Une vue rapprochée du bassin.

Petit bassin au pied de la première Chute du Carbet

 

Pour terminer le tour d'horizon, tournons nous vers l'aval. Par beau temps, nous apercevons la mer.

Vue vers l'aval de la première Chute du Carbet

 

Pour un petit historique,

voici la cascade en février 2010 consécutivement à l'important glissement de terrain sur le flanc nord-est de la Soufrière, juste au dessus des sources du Carbet, en novembre 2009.

Première chute du Carbet en février 2010

 

Voici comment elle était en 2004.

Première chute du Carbet en 2004

 

Commentaires   

#6 ptiquinquin 26-03-2017 02:48
Excellente rando, plus on approche du but, plus c'est technique. Ne pas se fier aux escaliers du début, ça se complique après mais quelle récompense que d'arriver au pied de cette chute, superbe ! Trace en pleine forêt tropicale, avec des balisiers par ci par là. Prévoir de partir tôt dans la matinée quand même, c'est mieux et équipé (évitez les pantalons blancs!) :lol: .
Et le top du top, c'est d'aller ensuite prendre un bain aux sources chaudes situées après le pont quand on repart, après l'effort le réconfort !
Citer
#5 pito 19-06-2015 20:52
Citation en provenance du commentaire précédent de pito :
Petite mise à jour: le tarif d'accès en février 2013 est de 1,60 €.

En juin 2015, c'est maintenant 2 euros (à moins d'arriver tôt, avant l'ouverture de la guérite!!!).
Citer
#4 pito 18-06-2015 21:55
A partir du gué mentionné dans la description, en remontant la ravine Longueteau pendant 10 à 15 minutes, on peut découvrir sur cette rivière 2 jolies cascades.
Citer
#3 Vévé 29-05-2014 12:26
Bonjour, tres bonne description de la rando effectuée pour nous le 25/05/2014, en effet c'est assez long et difficile surtout à cause de la chaleur/humidité/terrain glissant...allez y équipé, attention aux chevilles et prenez de l'eau ! info : en ce qui concerne la trace vers le col de l'échelle un panneau a été posé "attention, trace dangereuse", ça veut tout dire, mais nous avons vu des trailers s'y engager...en tout cas une rando à faire absolument pour une plongée dans la foret tropicale. belle description, belles photos...et quelle chute d'eau !
Citer
#2 pito 06-02-2013 21:36
Petite mise à jour: le tarif d'accès en février 2013 est de 1,60 €.
Citer
#1 ZECK35 04-01-2012 17:02
Je tiens tout simplement à vous remercier pour la qualité de votre site! Je prépare actuellement un voyage à Basse Terre en février prochain, et je dois dire que la précision de vos descriptions + photos des randos me facilitent grandement cette préparation.
Chapeau et merci encore!
Denis
Citer

Copyright © 2017 Zoom-Guadeloupe - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public